Présentation de l'association Les canuts des canits et de la Croix-Rousse

Le mot du président-

Le président des canuts des canits

Bonjour à tous,

En tant que président de l’association « Les Canuts des Canits », je voulais avant tout, dire bravo à tous les adhérents, bénévoles de l’association, qui donnent et qui donneront encore longtemps, je l’espère, leur temps, leurs bras, leurs idées et surtout leur bonne humeur. Parfois sous le soleil, la pluie, la nuit et parfois même la neige.
L’équipe des « Canuts des Canits » a toujours été présente sur tous les évènements que je leur ai proposé. Je tenais aussi à remercier toutes les personnes qui ont pensées à nous lors de leur projet. Grâce à eux, nous avons pu participer à des moments merveilleux et magiques.

Merci à Franck, du « Cri de la bat´ », qui a fait que certains membres de l’association puissent participer à la biennale de Lyon 2008.

Merci à Claude Couffin, de nous avoir fait collaborer au projet du 8 décembre 2008 « surpris par la nuit », 3 soirées qui malgré le froid, resteront gravées dans nos mémoires.

Merci à Bruno Crevat, président des 101 Marches  pour nous avoir demandé de coopérer à l’organisation du festival « Jazz sous les platanes », le 21 juin 2009.

Merci à tous ceux qui par leurs connaissances diverses, permettent à notre association de se développer. Comme par exemple Cyrille Belthier(ID2Latoile©) et Lejeune prod ainsi qu'à Pascal Derathé (jazz-rhone-alpes.com) sans qui, le site n’existerait pas !

Pour finir les mercis, merci à Gérald Rigaud, sans qui, l'aventure n’aurait jamais commencée.

Enfin, bienvenue à vous, cher(e)s internautes qui passez par là. Pour commencer votre escapade parmis nous, je vous propose de découvrir notre association et le quartier de la Croix-rousse. Visitez aussi notre page "potins" qui référence les articles parlant de l'association. Enfin découvrez nos partenaires et les sites que nous vous recommandons.

A très bientôt.

Le Président.
Jean-christophe Rey.

L'association-

Au départ, notre rencontre est née d’un festival nommé «Vogue la Galère », organisé par l’association « le Ministère des rapports humains». Tous, habitants la Croix Rousse et attachés à ce quartier, qui reste encore un village d’irréductibles gones, où ce mélange une population de tous genres, nous voulions continuer à faire vivre ce quartier par toutes sortes d’événements. Nous n’avons aucun engagement politique, si ce n’est de sortir les gens de leur télévision, ou de leur solitude. Pour cela nous organisons des soirées concerts, des cafés chantants, ou tout ce qui peux nous passer par la tête. Il est bon de savoir aussi, que tous les événements que nous organisons sont gratuits, ou prix libre, afin qu’un plus large public puisse y participer. Alors n’hésiter pas à nous contacter, que vous vouliez devenir adhérant, nous proposer des idées, ou si vous souhaiter que l’on viennent organiser une soirée dans votre café, restaurant, ou tout autre lieu public se prêtant à ce genre d’événement.

Exemples d’événements proposés :

  • Café chantant
  • Concert
  • Apéro trottoir, ou ailleurs
  • Soirée, ou après midi Jeux (poker ; tarot ; jeux de société…..)
    Et toutes autres propositions rentrant dans le cadre et les statuts de l’association.

Articles Présentant les différents évènements proposés et si vous désirez nous contacter
notre formulaire de contact.

Petit lexique :

CANUT : Les Canuts étaient les ouvriers sur les machines à tisser la soie.
Ils se trouvaient principalement dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon.

CANIT : argot lyonnais pour dire « bar » ou « café » (et si on allaient boire un coup au canit)

GONE : mot lyonnais signifiant « enfant, jeune »

La Croix-Rousse-

Petit cours d'histoire

Il existe deux collines, à Lyon :

  • La colline de Fourvière (la colline qui prie)
  • La colline de la Croix-Rousse (La colline qui travaille)

Mais revenons à celle qui nous intéresse, donc la Croix Rousse.

C’est à partir de 1812 que la Croix Rousse passe du statut de Faubourg au statut de ville. Elle sera rattachée à Lyon en 1852, date à laquelle fut construit l’hôpital de la Croix Rousse. Et sans chauvinisme aucun, c’est en 1862 que sera construit le premier funiculaire au monde, pour relier le quartier de la Croix Rousse au centre ville.

La place Jackard

La Croix Rousse est surtout connue pour ses ouvriers tisseurs, appelés « les Canuts », qui travaillerons la soie à partir du 18eme siècle. Seront alors construits par la suite, les fameux bâtiments Canuts, réputés par leurs hauteurs de plafond, afin de pouvoir installer les métiers à tisser. Encore habités de nos jours, ce sont des appartements typiquement Croix Roussiens, avec leurs poutres et leurs pierres apparentes. Nous vous invitons à consulter d’autres sites, plus spécialisés sur l’histoire des Canuts et de leurs révoltes, si cette histoire vous intéresse.

Revenons au 21eme siècle…

La Croix Rousse se compose de deux Arrondissements:

  • Le 1er, ou encore appelé « les pentes de la Croix Rousse »
  • Le 4eme, nommé « le plateau de la Croix Rousse »

La Croix Rousse hérite d’une forte présence culturelle, par le biais d’une vie artistique et associative importante, ce qui rend ce quartier comme l’un des plus attractifs de Lyon. Il se distingue aussi des autres arrondissements, par une ambiance particulière, que l’on dit proche d’un village. C’est pourquoi nous préférons dire : « je suis Croix Roussien », plutôt que « je suis Lyonnais ». Dans le même style d’exemple, lorsque nous devons rejoindre d’autres arrondissements de Lyon, nous disons : « on descend en ville »

Patrimoine

Le gros caillou

Le gros caillou

L'un des symboles du quartier est le Gros Caillou, gros rocher dont la composition minéralogique laisse à penser qu'il a été transporté depuis les Alpes par les glaciers. Selon la légende, le Gros Caillou représente le cœur d’un huissier cupide qui aurait mis à la rue une famille de canuts déshérités.


Le jardin Rosa Mir.

Le jardin Rosa Rir

Il a été créé par Jules Senis (1913-1983), un artisan maçon carreleur, réfugié de la guerre d'Espagne qui a consacré les vingt dernières années de sa vie à la création d'un jardin « extraordinaire ». L'originalité de ce jardin évoque souvent pour les visiteurs l'œuvre du facteur Cheval.

L’Amphithéâtre des Trois Gaules.

L’amphithéâtre se situait au pied de la colline de la Croix-Rousse au confluent du Rhône et de la Saône de l’époque. Construit en 19 après JC. Connu pour l’histoire de Sainte Blandine ayant survécue à l'incarcération, Blandine fut livrée aux lions qui refusèrent de lui faire le moindre mal. Elle fut torturée et dut assister à la mort de ses compagnons. Elle fut ensuite flagellée, placée sur un grill brûlant, puis livrée dans un filet à un taureau qui la lança en l'air avec ses cornes. Ayant survécue au taureau, sainte Blandine fut achevée par le glaive. Elle fut la dernière des 48 martyrs de Lyon à accomplir son martyr durant l'été 177.

Il existe beaucoup d autres lieux atypiques, mais il nous serait trop long de tous les énumérés, nous laissons donc votre curiosité, faire le reste….